Projet villageois

Travailler en confiance

Si Satocao a pu s’imposer sur le marché santoméen, c’est notamment grâce au développement de pôles d’excellence de villageois autonomes, capables de fournir un cacao respectant les critères de qualité Satocao. Les petits et moyens planteurs sont incités à se regrouper au niveau des villages. À travers des services d’appui et de conseil rural, des formations techniques sur la cacaoculture, l’accès à du matériel agricole de qualité et des aides ponctuelles, ils réapprennent à valoriser leurs cacaoyères, à appliquer les bonnes pratiques et voient rapidement leurs potentiels s’affirmer.

Une aide aux communautés

Aujourd’hui, le développement du potentiel agronomique, organisationnel et social de la base villageoise est manifeste.
68 communautés sont devenues partenaires de la société entre 2011 et 2015, soit 3 000 planteurs.
Satocao leur propose un prix motivant et stable, garanti supérieur au prix du marché local. La société vient chercher le cacao même dans des communautés particulièrement isolées qui ne parvenaient pas à vendre leur cacao. Et comme toujours, Satocao respecte les engagements pris: les agriculteurs ne restent pas avec du cacao invendu à la fin de la journée.

Satocao permet aux agriculteurs d’améliorer les standards de production et la productivité en associant les pratiques traditionnelles à des processus modernes de qualité et de contrôle.
La construction de pépinières et la relance de plantations incitent les petits et moyens planteurs à investir eux-mêmes dans cette culture cacaoyère qui leur appartient depuis des générations.
Chaque partenariat est mis en place dans le respect des spécificités agronomiques et sociales.

Histoire

Une longue tradition
de cacao

Société Satocao

L’engagement comme culture d’entreprise

Nos Plantations

Satocao, un pôle
d’excellence

Projet villageois

Petits et moyens
planteurs

satocao logo